La confiance des entreprises françaises s’est accrue en septembre malgré la résurgence de la COVID

La confiance des entreprises françaises a atteint en septembre son plus haut niveau depuis la veille de l’épidémie de coronavirus, malgré une résurgence de nouveaux cas au cours des dernières semaines, a indiqué jeudi une enquête mensuelle.

L’INSEE a déclaré que son indice de confiance des entreprises est passé de 90 en août à 92, atteignant ainsi son plus haut niveau depuis février, avant que la France ne s’engage dans une période de quarantaine de deux mois pour contenir l’épidémie, plongeant l’économie dans une profonde récession.

L’indice du secteur industriel, très suivi, s’est particulièrement amélioré, passant de 92 à 96, dépassant les attentes moyennes d’un sondage Reuters pour un indice de 95. L’indice pour le secteur des services est passé de 93 à 95.

Cette amélioration intervient alors même que le gouvernement n’a pas eu d’autre choix que d’augmenter les restrictions sur les rassemblements face à la montée en flèche des nouveaux cas COVID-19 à des niveaux records.

Elle contraste également avec une autre enquête d’IHS Markit, qui a montré que l’activité du secteur privé a ralenti en septembre pour atteindre son niveau le plus bas depuis quatre mois en raison d’une activité de services plus faible que prévu.