Après une année difficile, l’économie devrait repartir en 2021

L’année 2020 a été l’une des années les plus difficiles pour l’humanité. Elle a été marquée par des défis mondiaux pour nos modes de vie, nos gouvernements et nos économies.

2021 année de reprise

Mais l’année 2021 a commencé avec une lueur d’espoir : Le début de la campagne de vaccination contre la COVID-19 dans le monde devrait progressivement ramener la vie à un semblant de normalité et renforcer l’activité économique dans un contexte de soutien politique de la plupart des nations. Cet optimisme se reflète dans les projections du Fonds monétaire international (FMI). Après une contraction de 3,5 % en 2020, le FMI prévoit une croissance de l’économie mondiale de 5,5 % en 2021 et de 4,2 % en 2022. L’impact de COVID-19 a été sévère dans tous les pays, cependant ces derniers s’efforcent progressivement de se redresser.

La situation en France

Avant la pandémie de COVID-19, la France était le pays le plus visité au monde. « Le tourisme mondial a connu sa pire année en 2020, avec une baisse de 74 % des arrivées internationales », selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). L’impact a été visible sur l’économie de la France, qui a subi une contraction de 9 % de son PIB. En 2019, le PIB nominal de la France s’élevait à 2 710 milliards de dollars. Il s’est contracté à 2 550 milliards de dollars selon le FMI (données d’octobre) et passera à 2 910 milliards de dollars en 2021 avant de franchir la barre des 3 000 milliards de dollars en 2022.

Le gouvernement français a présenté un plan de relance en septembre 2020 pour soutenir l’activité économique et la création d’emplois. « France Relance » sera mis en œuvre dès cette année et se prolongera jusqu’en 2022. Avec un budget de 100 milliards d’euros, « France Relance » a un objectif stratégique clair : commencer à construire la France de 2030 en transformant l’économie, en se concentrant sur trois domaines clés :

  • La transition verte : Soutenir la transition vers une économie plus verte et plus durable dans le respect des accords de Paris sur le climat.
  • Compétitivité et résilience économique : Créer les conditions les plus favorables pour que les entreprises puissent développer leurs activités et protéger les emplois sur le territoire national.
  • Cohésion sociale et territoriale : Assurer la solidarité entre les générations, les régions et tous les citoyens français.

Ce sont les principaux points qui guideront l’avenir du Gouvernement Macron, du moins si ce dernier parvient à se faire élire à sa propre succession l’année prochaine.